Epilation à la lumière pulsée : contre-indications


Bien qu'elle soit moins puissante que l'épilation laser, l'épilation à la lumière pulsée n'en est pas moins sans risques si elle est utilisée à mauvais escient.


Il est donc fortement conseillé de bien se renseigner au préalable sur la réputation de l'institut ou du centre à qui vous allez confier votre peau et vos poils pour une séance d'épilation à la lampe flash, ainsi que sur la qualification du personnel qui devra intervenir et sur le matériel utilisé pour vous traiter.

Cette précaution d'usage vous évitera les déconvenues qui peuvent survenir lorsque l'on tombe entre des mains inexpérimentées.

Par ailleurs, un certain nombre de contre-indications sont à prendre en compte si vous souhaitez faire appel à l'épilation à la lumière pulsée pour éradiquer vos poils indésirables.
épilation de la barbe à la lumière pulsée

Les principales contre-indications

1. L'absence de mélanine compromettant le transfert de chaleur, cette technique est globalement inefficace sur les poils blancs et nécessite un nombre de séances plus élevé que la moyenne pour celles qui ont des poils blonds ou très clairs.

2. Cette technique épilatoire doit être utilisée avec une grande prudence sur les peaux pigmentées, foncées ou bronzées (y compris à l'autobronzant !) : celles-ci contenant beaucoup de mélanine ou étant teintées par oxydation, elles nécessitent en effet l'emploi de spectres lumineux spécifiques. Par ailleurs, les risques de brûlure ou de dépigmentation de la peau sont réels si l'entretien de l'appareil ou la qualification de l'intervenant laissent à désirer.

3. L'épilation à la lumière pulsée est franchement contre-indiquée chez la femme enceinte, les enfants, les personnes diabétiques ou ayant une maladie du sang, ainsi que pour les personnes qui prennent des anticoagulants, des antibiotiques ou autres médicaments photo-sensibilisants.