Épilation à la Lumière Pulsée : efficacité et contre-indications



Introduite en France il y a une quinzaine d'années, l'épilation à la lumière pulsée ou à la lampe flash (IPL en anglais) est une technique épilatoire qui rencontre un vif succès. Non sans raison.

D'une efficacité toujours croissante, à la mesure des progrès technologiques qui se font jour, cette technique épilatoire est à la fois efficace, rapide, indolore, et d'un rapport qualité/prix très intéressant.

Comme pour l'épilation laser, l'épilation à la lumière pulsée est basée sur le principe de la photo-thermolyse sélective ou « photo-épilation » : un faisceau de lumière intense est projeté sur la surface à épiler pour être absorbé par la mélanine (pigment) contenue dans les poils. L'onde de lumière est ensuite acheminée par les follicules pileux jusqu'à leurs racines et l'effet thermique qui l'accompagne détruit alors les bulbes des poils irrémédiablement.

 


Pour qui et quand ?

 

L'épilation à a lumière pulsée peut être pratiquée sur presque tous les types de peau, de poils et sur toutes les parties du corps (sauf les sourcils). Cependant, elle doit être réalisée dans une période propice pour être efficace, le poil ne pouvant être détruit par la lumière pulsée que lorsque celui-ci se trouve dans une phase de croissance appelée « anagène », pendant laquelle les poils sont chargés en mélanine.

La candidate idéale pour l'épilation à la lumière pulsée est celle qui possède des poils foncés sur une peau claire. En revanche, les peaux mates, noires ou bronzées doivent être impérativement traitées avec des appareils émettant des spectres lumineux spécifiques pour obtenir de bons résultats, les taux de mélanine de la peau et des poils étant relativement proches. Un problème qui s'amplifie encore avec les poils clairs ou blancs, les lampes flash se montrant parfois impuissantes pour les traiter efficacement, faute de mélanine.

Tout ceci vous explique pourquoi il faut effectuer plusieurs séances d'épilation à la lumière pulsée, 4 à 10 au minimum, pour obtenir un résultat optimal et de longue durée.

 


Les principales contre-indications

 

Bien qu'elle soit moins puissante que l'épilation laser, l'épilation à la lumière pulsée n'en est pas moins sans risques ni danger si elle est utilisée à mauvais escient. Ceci vous explique pourquoi il est fortement conseillé de bien se renseigner au préalable sur la réputation de l'institut ou du centre à qui vous allez confier votre peau et vos poils pour une séance d'épilation à la lampe flash, ainsi que sur la qualification du personnel qui devra intervenir et sur le matériel utilisé pour vous traiter.


1. L'absence de mélanine compromettant le transfert de chaleur, cette technique est globalement inefficace sur les poils blancs et nécessite un nombre de séances plus élevé que la moyenne pour celles qui ont des poils blonds ou très clairs.


2. Cette technique épilatoire doit être utilisée avec une grande prudence sur les peaux pigmentées, foncées ou bronzées (y compris à l'autobronzant !) : celles-ci contenant beaucoup de mélanine ou étant teintées par oxydation, elles nécessitent en effet l'emploi de spectres lumineux spécifiques. Par ailleurs, les risques de brûlure ou de dépigmentation de la peau sont réels si l'entretien de l'appareil ou la qualification de l'intervenant laissent à désirer.
 
3. L'épilation à la lumière pulsée est franchement contre-indiquée chez la femme enceinte, les enfants, les personnes diabétiques ou ayant une maladie du sang, ainsi que pour les personnes qui prennent certains médicaments comme des anticoagulants, des antibiotiques ou autres photo-sensibilisants.