Épilation à la Cire



Entre cires chaudes, tièdes ou froides, l'épilation à la cire demeure une référence incontournable pour près de 40% des femmes. Non sans raison.

Avec la cire épilatoire, nous pouvons en effet dire adieu à ces satanés poils qui repoussent d’ordinaire au bout de quelques jours, lorsque nous cédons au chant des sirènes de nos rasoirs ou autres crèmes dépilatoires ! Il faut dire que les cires nous garantissent de 3 semaines à un mois de tranquillité, une efficacité qui est à la base même de leur succès.

Formulées généralement à base de résines naturelles, les cires conçues pour l'épilation ont pour fonction première l'arrachage de nos poils, afin d'en retarder la repousse. Mais pas seulement : elles limitent aussi le développement des poils incarnés et autres petits boutons forts inesthétiques.

Lorsque nous nous épilons avec une cire, le poil est arraché dans les règles de l’art même si certaines séances se relèvent être parfois, pour certaines d'entre-nous, plus proches du domaine de la torture que de celui de la détente… Heureusement, la douleur inhérente à la pratique de l'épilation à la cire décline rapidement au fil des épilations, lorsque les poils deviennent plus fins et que notre peau autant que notre dextérité se sont habitués à son emploi.

 


Cire froide, tiède ou chaude : laquelle choisir ?

 

Les cires froides

Conseillées aux femmes qui sont sensibles à la chaleur ou à celles qui ont des problèmes circulatoires ou respiratoires chroniques (varices, couperose, asthme, allergies…), les cires froides se présentent généralement sous la forme de fines bandelettes que l'on applique directement sur la peau. Visage, aisselles, maillot ou jambes : toutes les zones du corps peuvent être traitées, même si la cire froide s'avère être concrètement plus efficace sur des poils fins que sur des poils épais, comme ceux des aisselles ou du pubis.

 

Les cires tièdes

Présentée le plus souvent sous la forme de petites perles composées de sucre, de cire d'abeille ou encore de résine, l'épilation à la cire tiède représente un bon compromis : facile à doser et à faire fondre, elle favorise surtout l'étalement en très fines couches à l'aide d'une spatule, ce qui limite considérablement la sensation de chaleur ou de brûlure généralement provoquée par les cires chaudes.

 

Les cires chaudes

L'épilation à la cire chaude est de loin la plus efficace, car elle favorise la dilatation des pores de la peau et permet un arrachage des poils dans les règles de l'Art. Cependant, il convient de noter que les cires chaudes possèdent deux inconvénients majeurs : le risque de brûlure et d'inconfort voire d'allergies, chez celles d'entre-nous qui souffrent de problèmes respiratoires ou circulatoires. Dans l'un comme l'autre cas, la chaleur et les émanations qui en découlent sont en effet rédhibitoires. Mieux vaut donc le savoir avant de s'épiler à la cire chaude !

 


Brûlures : mode d'emploi

 

Si vous vous brûlez lors d’une séance d’épilation, ne vous passez surtout pas de crème ou d’huile sur votre peau : cela ne ferait qu'aggraver les choses ! Le bon réflexe à avoir : passer la zone concernée sous un jet d'eau froide continu pendant quelques minutes, le temps nécessaire pour que votre épiderme se refroidissent en profondeur. Non seulement cette méthode limite la sensation de brûlure, mais elle permet également à la peau de se régénérer plus rapidement. En cas de brûlure sévère, consultez un médecin sans tarder, cela va sans dire...