Sommaire

Décoloration à l'eau oxygénée ou à la crème décolorante


La décoloration du duvet et des poils en utilisant de l'eau oxygénée ou de la crème décolorante peut être - dans certains cas - une alternative intéressante à l'épilation.



Si la plupart de nos poils peuvent être facilement éradiqués par les techniques épilatoires habituelles, c'’est cependant une toute autre histoire lorsqu'il s'agit de décolorer certains poils comme ceux du duvet, qui sont plus fins, plus nombreux et moins pigmentés que les autres.

Un poil blond et fin étant en effet moins visible qu’un poil brun ou noir, le dépigmenter ou le décolorer nous permet de contourner le problème à défaut de pouvoir le régler définitivement. La décoloration des poils s’impose donc parfois comme une évidence.

Le principe de la décoloration est simple : on agit chimiquement sur la mélanine de la tige pilaire pour en atténuer la couleur. Et sa mise en œuvre comme son efficacité sont des plus appréciables : cela ne prend que quelques minutes à réaliser et la décoloration du poil peut durer, selon les phototypes, de 1 à 2 mois en moyenne.

Encore nous faut-il faire le bon choix quant à la méthode de décoloration à employer, eau oxygénée ou crème décolorante, et en connaître les avantages comme les inconvénients potentiels…

Les crèmes décolorantes

Moins fortes que les produits de décoloration professionnels pour les cheveux, qu’il ne faut d’ailleurs jamais utiliser pour les poils du corps et notamment pour le visage, les crèmes décolorantes sont efficaces quand il s'agit de dissimuler les petits poils indésirables.

Élaborées à base d'eau oxygénée et d'ammoniaque, elles sont idéales pour traiter un duvet trop foncé, les poils des bras ou encore ceux du bas-ventre, et nous assurent de 2 à 8 semaines de tranquillité en moyenne, sans repousse disgracieuse.

Sur le plan pratique, le temps de pose nécessaire pour que la crème décolorante agisse est d’une vingtaine de minutes au maximum avant de procéder ensuite au rinçage à l’eau froide ou tiède. Une procédure qui doit être parfois réitérée pour obtenir un résultat optimal, si vos poils sont naturellement très foncés. Il suffit ensuite d’appliquer une crème adoucissante et hydratante (sans alcool) sur la peau pour lui permettre de se remettre de cette agression et de retrouver toute son élasticité.

Bon à savoir :

Les crèmes décolorantes sont composées de produits chimiques qui agressent un peu la peau et peuvent provoquer des petites rougeurs, des démangeaisons voire des allergies. Aussi est-il indispensable de procéder à un test au préalable, en déposant par exemple une petite noisette de crème sur le bras ou sur la jambe et en respectant bien le temps de pose. Après 24 heures, si tout se passe bien, la zone à éclaircir peut être alors traitée sans risque. Au contraire, si la peau démange ou subit des petites brûlures rincez-là alors immédiatement à l’eau courante et appliquez une crème adoucissante, nourrissante ou hydratante.

L'eau oxygénée (ou peroxyde d'hydrogène)

Il est facile de se procurer un flacon d’eau oxygénée à 20 ou 30 volumes en pharmacie et ce n’est vraiment pas cher.

Sur le plan pratique, il suffit d’un simple coton pour l’appliquer sur la zone que l’on veut éclaircir. Quelques minutes de patience (10 à 20mn), un bon rinçage et une couche de crème hydratante plus tard : le poil en ressort blondit, donc moins visible qu'auparavant.

L'eau oxygénée semble donc être une bonne solution, mais vous devez néanmoins savoir que :

- Votre peau peut ressortir temporairement « blanchie » à l'issue d'une séance de décoloration ;

- La couleur blonde obtenue n'est pas toujours discrète sur des peaux mates ou métissées ;

- La dépigmentation au peroxyde des poils plus épais, comme ceux des sourcils ou des bras, est progressive et nécessite souvent plusieurs séances ;

- Enfin, pour celles qui vont régulièrement en boîte de nuit, cela peut virer parfois au gag : décolorés en nombre (duvet par exemple), les poils peuvent devenir carrément fluorescents sous l’effet des lampes noires ! Il vaut donc mieux éviter de manier l'eau oxygénée dans les heures qui précèdent vos virées nocturnes sur un dance floor...

Pour toutes ces raisons, considérez quand même l’usage de l’eau oxygénée pure comme un dernier recours plutôt que comme une solution idéale…

En conclusion

La technique de la décoloration est parfois trés utile pour atténuer le côté « visible » des petits poils disgracieux difficiles à traiter.

Pratique, rapide et peu coûteuse, elle représente une alternative intéressante, même si son emploi reste limité aux poils fins et aux petites zones. On notera cependant que le résultat peut laisser à désirer, notamment pour celles qui ont la peau mate ou métissée.

Pilosité et profil hormonal : un dernier conseil

Il arrive que notre profil hormonal ait une incidence notable sur notre pilosité. Hormones ovariennes, surrénaliennes ou encore prolactine peuvent jouer en effet un rôle non négligeable sur la multiplication de nos poils. Il peut donc être utile d’en parler à notre gynécologue ou à notre médecin, à l’occasion d’une visite de contrôle. Selon les symptômes, celui-ci peut alors choisir de nous prescrire une nouvelle pilule contraceptive, plus adaptée, voire de nous demander de procéder à un bilan hormonal. En cas de déficit avéré, un traitement de fond peut s’avérer nécessaire et sachez que celui-ci peut avoir un effet très positif sur notre pilosité, en atténuant considérablement la repousse des poils. En cas de doute, n’hésitez donc pas leur à poser la question…