Sommaire

Epilation des jambes


Difficile - pour ne pas dire impossible - de passer à côté de l’épilation des jambes de nos jours ! Fréquemment exposées au regard des autres, les jambes représentent en effet l’un des symboles phares de la féminité et deviennent donc un incontournable de l'épilation à domicile ou en institut, sitôt les beaux jours arrivés. Nous sommes ainsi pas moins de 82% à y avoir recours régulièrement, toutes générations confondues...



Zone de notre corps la moins sensible de toutes, les jambes comme les cuisses ont cet avantage indéniable de pouvoir supporter à peu près toutes les méthodes d'épilation ou de dépilation. Elles nous servent d’ailleurs souvent de champs d’expérimentation, lorsque nous voulons tester de nouveaux produits ou de nouvelles techniques.

Pinces à épiler, rasoirs, épilateurs électriques, crèmes dépilatoires, cires, laser, lumière pulsée, électrolyse : toutes les méthodes épilatoires peuvent donc être utilisées pour épiler nos jambes.

Un certain nombre de facteurs doivent être pris en compte pour un résultat et un confort optimal

- En premier lieu, comme pour les autres zones du corps, il faut idéalement procéder à un léger gommage des jambes au gant de crin, au savon noir ou avec une crème exfoliante la veille de chaque séance d’épilation. Les cellules mortes seront éliminées de la surface de votre peau et votre épiderme sera parfaitement préparé.

- Sur le plan pratique, l’épilation des jambes doit idéalement se faire avant que le poil n’atteigne 3 à 4 mm de longueur, pour éviter qu’il ne se casse. En effet, à force d’être constamment épilé, celui-ci repousse toujours plus fin et plus fragile.

- De la même manière, l'épilation des jambes nécessitant au préalable une peau propre et non grasse, évitez de mettre de la crème hydratante ou du lait sur vos jambes dans les heures qui précédent votre épilation. Nettoyez plutôt la zone que vous allez épiler avec une solution désinfectante de type Septivon ou avec un savon antiseptique non gras.

- Comme pour les autres zones du corps, il faut idéalement toujours s'épiler les jambes après le bain ou la douche : les pores de la peau seront alors dilatés et les poils seront moins durs à extraire…

- En plein été, évitez de vous épiler les jambes le jour même d’une exposition prolongée au soleil. Pour lutter contre les UVA et UVB, la peau n’a pas seulement besoin de crème protectrice : il faut que l'épiderme de vos jambes ait aussi le temps de se régénérer pour activer ses propres défenses. Il vaut donc mieux s'abstenir de se lancer dans une séance d’épilation des jambes avant de partir sur la plage, sinon bonjour les coups de soleil !

- Si vous souffrez de problèmes circulatoires chroniques au niveau des jambes, comme les varices ou la couperose, évitez l’emploi de cires chaudes et préférez-leur de loin les bandes de cire froide ou tiède. Même si cela semble être une évidence, il n’est pas inutile de le rappeler…

- Toujours en ce qui concerne l'emploi de la cire chaude pour l'épilation des jambes, veillez bien à ne pas laisser les bandes de cire sur votre peau trop longtemps. En effet, le derme emmagasine la chaleur et la propage en profondeur. Une trop longue exposition est donc susceptible de provoquer au mieux des hématomes, au pire de véritables petites brûlures.

Si cela devait vous arriver, ne passez surtout pas de crème sur votre peau : cela reviendrait à mettre de l’huile sur le feu et aggraverait encore la situation. Rincez plutôt la zone concernée sous un jet d’eau froide continu pendant 2 ou 3 minutes, pour refroidir votre derme en profondeur.